Des exigences pour l’émergence d’une opinion publique au Togo

Par Michel N’Bueké GOEH-AKUE, professeur d’Histoire à l’Université de Lomé

L’opinion publique, très simplement, peut être définie comme l’expression d’un groupe ou un corps social, membre d’une communauté d’hommes vivant ensemble, au sujet d’un évènement, de l’attitude ou de l’action d’une personne ou groupe de personnes (individus, dirigeants politiques, d’association ou même d’entreprise). L’opinion est, soit favorable, en ce cas, elle apprécie, soit défavorable et alors, elle sanctionne.
DSC06346 DSC06348
Dans tous les cas, elle constitue une forme de réaction des composantes du corps social par rapport à leur quotidien. Elle peut prendre la forme d’une intervention sur les médias (presses écrites, radio, télévision). Elle peut s’exprimer à travers différentes formes d’arts scéniques (théâtre, sketchs, etc.) parfois même par des actes de boycott. L’opinion publique influe donc, sur les choix des personnes qui sont au pouvoir : c’est un des moyens dont les électeurs disposent pour contrôler l’action des élus. C’est l’expression de la conscience du peuple par rapport au vécu et qui prouve que le corps social est vivant. Imaginer un individu qui n’est pas sensible à la douleur, aux sensations de joie, au changement de température, à la variation du temps. Il n’est certainement pas vivant ! Il en sera de même pour une communauté amorphe qui n’a pas de jugement et qui ne s’exprime pas ! Pour éviter cela, il faut des exigences pour l’émergence d’une opinion publique au Togo :

  1. Disponibilité de l’information

Tout citoyen doit chercher à s’informer sur la vie politique, économique et socio-culturelle de son pays et cela fait partie de ses devoirs. Il faudrait donc que l’exercice de ce devoir soit facilité. Cela signifie que l’information doit être disponible. La disponibilité de l’information résulte de l’existence d’un vrai service public d’information, de tribunes et de lieux d’échanges. Elle résulte également de la qualité de l’information, de sa fiabilité pour éviter la désinformation. Elle signifie enfin que tous y aient accès quelle que soit l’appartenance politique et le niveau scolaire, les revenus économiques.

  1. La formation des citoyens

Pour que les différentes catégories de citoyens puissent connaître et exercer leurs droits et devoirs, que ce soit dans la recherche de l’information ou dans sa diffusion, il faut qu’ils y soient formés. Pour cela, il semble indispensable de revoir l’éducation civique et morale à l’école, tout en faisant attention à ce qu’elle ne demeure pas un ensemble de contenus théoriques, mais qu’elle attire l’attention sur l’importance de l’exemple et de l’expérience. Pour les adultes la formation doit passer spécialement par les médias.
DSC06081 DSC06165

  1. La liberté d’association

Une opinion publique est une opinion partagée par beaucoup de personnes. C’est pourquoi la liberté de s’organiser doit être offerte à tous de façon à ce que ceux qui partagent les mêmes opinions aient le droit de se rassembler. Le fondement de la liberté d’association c’est le respect des différences, l’esprit de tolérance. Cela doit s’appliquer à ce qui est dit sur les médias, et particulièrement aux discours des hommes politiques, surtout ceux qui sont au pouvoir.

  1. L’existence de société savante

Les intellectuels jouent un rôle important dans la naissance d’une opinion publique, car ce sont eux les leaders d’opinion. Il faut donc que ceux-ci s’engagent véritablement dans des groupes de réflexion et qu’ils organisent tribunes et débats.
P1020144 P1020441

  1. Le respect des lois et de l’Etat de droit

Le respect des lois par tous est une condition de base pour que se développe une opinion publique : ainsi on n’est pas inquiet pour son opinion, on ne subit pas de vexations pour cause d’opinion, non seulement dans la presse, mais aussi dans le domaine professionnel. Il faut aussi éviter tout encouragement à la diffamation et à la délation, ce qui implique le respect de la vie privée des personnes.

Pour que chacun sente que l’opinion publique appartient à tout le monde, l’espace public doit être respecté.

1 Commentaire le Des exigences pour l’émergence d’une opinion publique au Togo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*